Retrait et retour

Retrait

Un athlète faisant partie du groupe cible enregistré de sportifs soumis à contrôle (RTP) de sa fédération internationale ou de Antidoping Suisse, ou du groupe cible national de sportifs soumis à contrôle (NTP), est tenu d’informer Antidoping Suisse par écrit de son retrait sportif afin d’être supprimé du groupe cible en question. Tant que Antidoping Suisse ne reçoit pas l’information précitée, les règles relatives aux autorisations d’usage à des fins thérapeutiques ainsi qu’à l’obligation de renseigner continuent à s’appliquer à un tel athlète.

Retour à la compétition

Pour à nouveau pouvoir participer à des compétitions correspondant à son niveau avant retrait, un athlète qui s’est retiré du RTP ou du NTP doit être intégré dans un groupe cible déterminé par Antidoping Suisse pendant six mois.

Ladite règle de comeback est basée sur les articles 5.3 du Statut concernant le dopage de Swiss Olympic ainsi que 5.5 des Prescriptions d’exécution relatives aux contrôles antidopage – Obligation de renseigner de Antidoping Suisse. Elle s’applique tant aux sports d’équipe qu’aux sports individuels.

Des dispositions contraires des fédérations internationales prévalent sur celles du Statut concernant le dopage et des Prescriptions d’exécution. Il incombe à l’athlète de se renseigner à cet égard auprès de sa fédération internationale.