Enquête auprès des entraîneurs 2016

09.03.2017 - Statistique

Les entraîneurs hommes et femmes se prononcent en faveur d’une lutte sévère contre le dopage

Une enquête anonyme en ligne été réalisée fin 2016 en Suisse auprès des entraîneurs hommes et femmes. Voici un résumé des différents enseignements qui ont pu être tirés à partir des indications données par les quelque 1000 personnes interrogées:

  • 92% des entraîneurs des deux sexes souhaitent une sévère interdiction du dopage. Une proportion à peu près égale estime qu’une suspension de longue durée constitue une mesure efficace contre le dopage.
  • Le nombre de contrôles antidopage effectués en Suisse a été considéré en majeure partie comme adéquat ou insuffisant. Quelque 90% des entraîneurs estiment qu’il serait important d’augmenter les contrôles antidopage, l’information, ainsi que la prévention, et, d’une manière générale, d’attribuer plus de moyens à la lutte contre le dopage.
  • 90% des entraîneurs ayant eu un contact direct avec Antidoping Suisse ont attribué la mention «bonne» ou «excellente» à certains aspects tels que la compétence, l’amabilité, la qualité des informations, l’accessibilité, etc. Parmi les prestations de services assurées par Antidoping Suisse, ce sont la banque de données sur les médicaments et l’application médicaments qui ont été considérées comme particulièrement importantes et bonnes. Ce mode d’information sur les médicaments via application mobile n’est cependant connu que par 40% des personnes interrogées.
  • 43% des entraîneurs hommes et femmes considèrent que la lutte contre le dopage est trop peu thématisée. Deux tiers d’entre eux attendent par ailleurs que leur fédération prenne une plus grande responsabilité dans la prévention contre le dopage.

Besoin d'informations additionnelles ?

Pour les demandes des médias, s'il vous plaît veuillez contacter:

Matthias Kamber
Tél +41 31 550 21 20
Fax +41 31 550 21 02
info@antidoping.ch