Partenaires

Antidoping Suisse est une organisation digne de confiance et active faisant la promotion du sport crédible et propre au niveau national et international. Pour réaliser nos objectifs, nous passons des accords et des coopérations utiles. Nous impliquons les partenaires dans le processus de résolution des problèmes, nous développons et offrons des produits et services appropriés. C’est pourquoi nous sommes reconnus comme un partenaire fiable et compétent.

Partenaires – national

OFSPO

En signant l’accord international du 19 octobre 2005 contre le dopage dans le sport, la Confédération helvétique s’est engagée à combattre l’extension du dopage dans le sport. En 2008, Swiss Olympic a créé la Fondation Antidoping Suisse qui est l’instance nationale de lutte contre le dopage. Dans un accord-cadre pour la période 2013 - 2016, la Confédération lui a confié toutes ses tâche ne relevant pas de sa souveraineté et prévu le financement approprié. En particulier, Antidoping Suisse soutient les autorités fédérales concernées dans l’exécution de leurs missions et représente la responsabilité des tâches en matières d'antidopage auprès des instances nationale compétentes. 

Jeunesse + Sport

Jeunesse et Sport (J+S) est le programme de promotion du sport de le Confédération, dont le principal objectif est la formation de moniteurs sportifs. Chaque année, environ 100 000 moniteurs J+S sont engagés dans la formation des enfants et adolescents, la majorité d’entre eux à titre bénévole. Environ 60 000 personnes suivent une formation J+S. J+S vise à promouvoir la santé et la prévention et aborde les aspects indésirables du monde du sport tels que l’addiction, le harcèlement sexuel, la violence et le dopage. Conjointement avec J+S, Antidoping Suisse fixe les principes de la prévention du dopage dès le plus jeune âge et fournit le module de formation « Action préventive : sport sans dopage » pour les moniteurs. 

Swiss Olympic

Swiss Olympic est l’organisation qui chapeaute les fédérations sportives suisses. Le 1er juillet 2008, elle a chargé la fondation indépendante Antidopage Suisse de la lutte contre le dopage. Swiss Olympic continue d’accueillir la Chambre disciplinaire pour les cas de dopage (CD) qui, sur mandat de Antidoping Suisse, prononce en première instance les sanctions pour toutes les associations sportives affiliées à Swiss Olympic en cas de violation des règles antidopage. Contre ces décisions, il y a la possibilité de faire recours au Tribunal arbitral du sport (TAS).

Cool and Clean

«cool and clean» est le programme de prévention dans le sport à faveur du sport équitable et propre; il est géré par Swiss Olympic. Le programme est destiné aux clubs sportifs, aux quadres des associations sportives et aux écoles ayant le label Swiss Olympic. Les promoteurs de «cool and clean» Swiss Olympic, l'Office fédéral du sport OFSPO, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et Antidoping Suisse s’efforcent d’utiliser et d’optimiser en permanence leurs canaux d’information et de communication communs.

Partenaires – international

Agence mondiale antidopage

World Anti-Doping Agency (WADA) / Agence mondiale antidopage (AMA). À la suite des événements du Tour de France 1998, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a été créée le 10 novembre 1999 à Lausanne sous la forme d’une fondation de droit suisse. Les gouvernements et mouvements sportifs olympiques sont équitablement représentés sur les 36 membres du Conseil de fondation de l’agence. Depuis 2002, le siège de l’AMA est basé à Montréal, Canada, avec un bureau européen à Lausanne. La mission de l’AMA est de promouvoir et d’harmoniser la lutte internationale contre le dopage dans tous les domaines. L’AMA définit le Code mondial antidopage ainsi que ses Standards internationaux. Antidoping Suisse est l’un des signataires du Code mondial antidopage et satisfait en tous points aux exigences du «Code Compliance» de l’AMA.

Institute of National Anti-Doping Organisations (iNADO)

L’iNADO regroupe 40 organisations antidopage et organisations régionales antidopage ONAD et ORAD (Organisations régionales antidopage). iNADO vise à favoriser l’échange des connaissances et de l’expérience pratique entre ses membres et représente leurs intérêts communs.

Allemagne, France, Autriche

L'accord des quatre pays sur une étroite collaboration a été mis en place depuis 2009. Les quatre agences travaillent régulièrement ensemble sur la prévention, les questions juridiques, les contrôles antidopage et la recherche, en échangeant des informations et du personnel spécialisé. En 2013, les trois agences de langue allemande ont lancé le jeu pour portables « Born to Run » destiné au jeune public, le tout premier jeu antidopage pour les téléphones mobiles

Luxemburg

Accord avec Antidoping Suisse sur la gestion de la qualité depuis 2009.

Norvège

Accord avec Antidoping Suisse depuis 2008.

USA

Partenariat depuis 2009, accord avec Antidoping Suisse actualisé en 2014. Cet accord régit entre autres choses l’échange régulier d’idées, l’intention de poursuivre des projets communs dans le domaine de l’informatique et des applications informatiques, d’échanger du personnel lorsque cela est nécessaire, et de rendre des informations mutuellement accessibles dans les domaines enquêtes et information.