Adaptation de la procédure du contrôle antidopage pendant la pandémie du COVID-19

La santé des athlètes et du personnel de contrôle antidopage reste au premier plan. Des mesures de protection supplémentaires ont été ajoutées à la procédure de contrôle antidopage, et sont constamment révisées et adaptées aux évolutions générales ainsi qu’aux mesures gouvernementales.

Antidoping Suisse attire l'attention sur les changements suivants:

Image:
corona_6

Tests rapides antigéniques réguliers pour le personnel de contrôle antidopage

Le personnel de contrôle antidopage fait régulièrement un test rapide antigénique avant les missions.

Image:
Corona-Massnahme 1

Enquête sur l'état de santé

Le personnel de contrôle antidopage doit interroger les athlètes sur leur état de santé avant de procéder à un contrôle antidopage.

Image:
Corona-Massnahmen 2

Distance de 1.5 mètre

Une distance d'au moins 1.5 mètre entre les personnes doit être respectée à tout moment. Le prélèvement sanguin et le contrôle visuel lors de la remise d'urine sont des raisons légitimes pour s'écarter ponctuellement de cette exigence.

Image:
corona_3b

Obligation de porter un masque

Le personnel de contrôle antidopage doit porter un masque de protection FFP2 à chaque instant. Les athlètes et toute autre personne présente lors du contrôle doivent porter un masque d'hygiène pendant le contrôle antidopage (des masques de protection FFP2 et des instructions pour leur utilisation sont proposés).

Image:
Corona-Massnahme 4

Désinfection

Le personnel de contrôle antidopage et les athlètes doivent se désinfecter les mains à plusieurs reprises, sur instruction. Le port continu de gants n'est pas exigé. Le personnel de contrôle antidopage désinfecte la surface de travail et les outils.

Image:
Corona-Massnahme 5

Matériel de contrôle

Le matériel de contrôle (kit de sang, d'urine et gobelets) est traité comme du matériel stérile. Les athlètes doivent sélectionner le matériel de contrôle sans le toucher. Il est ensuite ouvert et remis par le personnel de contrôle antidopage.

Les adaptations de la procédure et les instructions du personnel de contrôle antidopage doivent être suivies; toute violation sera sanctionnée. L’inquiétude causée par la présence du personnel de contrôle antidopage au domicile de l’athlète ne peut constituer une raison de refus du contrôle antidopage.

Déclaration des infections

Si une ou un athlète contracte le COVID-19 dans les 10 jours suivant un contrôle antidopage, le bureau d'Antidoping Suisse doit en être informé immédiatement.

Contact