Liste des interdictions

La liste des substances et des méthodes interdites (Liste des interdictions) est généralement publiée et mise à jour tous les ans par l’Agence mondiale antidopage (AMA) et entre en vigueur le 1er janvier de l’année correspondante. Antidoping Suisse publie chaque année une traduction de ladite liste.

Il incombe aux athlètes de s’assurer régulièrement que les substances et les méthodes utilisées ne soient pas interdites. Motif pour lequel il est recommandé de consulter la base de données sur les médicaments DRO Global.

Base de données sur les médicaments DRO Global

Nouveau dès 2020

La Liste des interdictions 2020 entre en vigueur le 1er janvier 2020. Elle remplace toutes les autres listes établies jusqu’à présent.

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a principalement apporté des modifications formelles à la Liste des interdictions 2020 et a ajouté des exemples de substances interdites ou de leurs synonymes. Toutes ces substances nouvellement listées étaient déjà interdites auparavant au sens de « structure chimique similaire » ou « effet pharmacologique similaire ». Une liste complète de tous les changements est fournie par l'AMA.

Dans la pratique, cela signifie que les modifications n’ont aucune incidence sur le statut d’interdiction des médicaments disponibles en Suisse.

Une des sections qui a été formellement adaptée dans la Liste des interdictions 2020 est la classe des cannabinoïdes, substances interdits en compétition. Le changement, cependant, n'a aucun effet sur leur statut d’interdiction. Tous les cannabinoïdes naturels et synthétiques restent interdits. La seule exception est la substance pure de cannabidiol (CBD).

Cela ne signifie pas pour autant que les sportifs peuvent consommer sans hésitation les produits CBD, car ces produits contiennent également une certaine proportion de tétrahydrocannabinol (THC), qui est interdit en compétition. C'est pourquoi Antidoping Suisse a publié une: mise en garde concernant les produits CBD

Critères des substances et des méthodes interdites

Un comité de l’AMA, composé d’experts internationaux, appelé List Expert Group, statue sur les substances et les méthodes qui figurent sur la Liste des interdictions. Les substances et les méthodes sont évaluées sur la base de trois critères, à savoir: si elles sont susceptibles d’augmenter les performances, si elles sont susceptibles de porter préjudice à la santé, si elles vont à l’encontre de l’esprit du sport.

Substances et méthodes interdites

La Liste des interdictions publiée par l’AMA répartit les substances interdites en différentes catégories.

Substances et méthodes interdites en permanence (en et hors compétition)

  • S0 Substances non approuvées
  • S1 Agents anabolisants
  • S2 Hormones peptidiques, facteurs de croissance, substances apparentées et mimétiques
  • S3 Bêta-2-agonistes
  • S4 Modulateurs hormonaux et métaboliques
  • S5 Diurétiques et agents masquants
  • M1 Manipulation de sang
  • M2 Manipulation chimique et physique
  • M3 Dopage génétique et cellulaire

Substances et méthodes interdites en compétition

  • S6 Stimulants
  • S7 Narcotiques
  • S8 Cannabinoïdes
  • S9 Glucocorticoïdes

Substances interdites dans certains sports

  • P1 Bêtabloquants

Des informations et connaissances détaillées (sur les substances et méthodes) sont disponibles dans la Mobile Lesson «Substances et méthodes» d’Antidoping Suisse.

Substances spécifiées et non spécifiées

Les substances interdites sont réparties en substances spécifiées et substances non spécifiées. En cas de violation des règles antidopage, l’ampleur de la sanction est de manière générale plus élevée en cas d’usage de substances non spécifiées. Les substances interdites indiquées dans les catégories ci-après sont considérées comme des substances non spécifiées:

  • S1 Agents anabolisants
  • S2 Hormones peptidiques, facteurs de croissance, substances apparentées et mimétiques
  • Agents prévenant l’activation du récepteur IIB de l’activine (p. ex. les inhibiteurs de la myostatine)
  • S4.5 Modulateurs métaboliques
  • S6.a Stimulants non spécifiques

L’ensemble des méthodes interdites sont, par ailleurs, considérées comme des méthodes non spécifiées.

Règlementation des fédérations sportives internationales

Il convient également de respecter les règles des fédérations sportives internationales, en plus des règles antidopage en vigueur au niveau international. Dans certaines disciplines, des substances ou méthodes sont interdites, alors qu’elles ne figurent pas dans la Liste des interdictions.

Un exemple: l’Union Cycliste Internationale interdit l’usage de l’analgésique Tramadol en compétition. La substance Tramadol ne figure toutefois pas sur la Liste des interdictions.