Antidoping Suisse confirme l’enquête à l’encontre de Danilo Hondo

12.05.2019 - Relations publique

Fin février 2019, les forces de l'ordre allemandes et autrichiennes ont arrêté plusieurs personnes lors de l'opération "Aderlass" pendant les championnats du monde de ski nordique à Seefeld (Autriche). En conséquence, une procédure pénale a été ouverte contre un médecin allemand qui aurait pratiqué le dopage sanguin sur plusieurs athlètes. Dans ce contexte, des enquêtes ont été ouvertes contre l'ancien cycliste professionnel Danilo Hondo. Le citoyen allemand est soupçonné d'avoir utilisé du dopage sanguin autologue au cours de sa carrière active. L'utilisation de cette méthode, interdite par le Code de l'AMA, aurait eu lieu entre la suspension de dopage déjà purgée par Hondo et son emploi en tant qu'entraîneur chez Swiss Cycling.

En Suisse, les poursuites contre Danilo Hondo sont menées par la police fédérale Fedpol en collaboration avec les procureurs cantonaux concernés et Antidoping Suisse. Les enquêtes ont été rendues possibles grâce à l'échange efficace d'informations entre les autorités publiques et les agences nationales antidopage d'Allemagne, d'Autriche et de la Suisse. Toute mesure disciplinaire prise par Antidoping Suisse est coordonnée avec la procédure pénale.

L'opération "Aderlass" a été rendue possible grâce à des personnes impliquées qui ont signalé des informations sur les activités frauduleuses aux autorités compétentes. De nombreux autres succès dans la détection de fraude en matière de dopage ont été obtenus dans le passé grâce aux informateurs. Antidoping Suisse dispose d'un service d'investigation qui traite et évalue toutes les informations relatives aux observations, aux faits suspects, etc. de manière confidentielle. Différents canaux, y compris des canaux anonymes, sont disponibles pour prendre contact.