Des informations d’initiés permettent de dévoiler les cas de dopage

27.06.2016 - Relations publique

Antidoping Suisse effectue ses recherches à partir de différentes sources d’information

Aucun athlète russe ne prendra le départ aux Jeux olympiques de Rio 2016. Il a en effet été formellement établi qu’une culture de dopage régnait au sein de l’athlétisme russe. Et ce, grâce aux renseignements décisifs et aux révélations de personnes impliquées. Le rôle des enquêteurs, qui travaillent à partir d’indices et d’informations sans lien direct avec les contrôles positifs, est à présent en train de prendre une importance considérable. Des contrôles sont par ailleurs systématiquement effectués par Antidoping Suisse. Toute information concernant une pratique de dopage fait désormais l’objet de rigoureuses vérifications.

«The only thing necessary for the triumph of evil is for good men to do nothing» *

Vu de l’extérieur, l’objectif des enquêteurs peut paraître facile à atteindre, mais dans la réalité, le travail d’investigation se révèle souvent d’une complexité et d’une difficulté extrêmes. Et notamment en raison de la loi du silence qui est si souvent observée dans l’environnement des personnes pratiquant le dopage. Les raisons de cette omerta sont diverses: loyauté envers les camarades, préservation du «climat de paix général», pressions diverses ou peur des conséquences négatives.

Les lanceurs d’alerte écrivent une page de l’histoire du sport

Rompre le silence peut avoir sur le plan sportif une importance considérable, comme le démontre actuellement l’exemple de la Russie. Sans les révélations et les efforts des Stepanov et sans tous les détails récemment rendus publics par l’ex-directeur du laboratoire antidopage de Moscou, les pratiques de dopage n’auraient en effet jamais été mises à jour.

Petites révélations et grands effets

Les indications données de l’intérieur ont une importance décisive dans la détection des athlètes coupables de dopage dont le but est non seulement la réussite sportive, mais également le maintien d’une opacité absolue en matière de pratiques frauduleuses. Les informations d’initiés – y compris les plus anodines – pourraient donc avoir à ce niveau des conséquences déterminantes.

Avez-vous vu ou entendu quoi que ce soit qui puisse vous faire soupçonner un cas de dopage? Votre information pourrait constituer pour nous une aide décisive et contribuerait à protéger efficacement le sport «propre». Anonymes ou non, vos informations seront dans tous les cas traitées dans la plus stricte confidentialité. 

«Formulaire pour les communications (anonymes)»

Communiqués de presse sur les sanctions et confidences d’initiés:
Le RUSAF exclu des Jeux de Rio Communiqué de presse IAAF (17.06.2016)
Geheimsache Doping: Wie Russland seine Sieger macht. Émission TV avec mit Stepanovs (2014)

Rodchenkov consacrée au dopage  Article paru dans New York Times (12.05.2016)

* Edmund Burke, Statesman.