Handballeur suspendu pour quatre ans pour cause de dopage

30.04.2018 - Droit

La Chambre disciplinaire de Swiss Olympic a suspendu le handballeur Arthur Gardent pour quatre ans et l’a condamné au paiement de 3'000 francs.

Le joueur professionnel de handball Arthur Gardent (20) est suspendu pour quatre ans par la Chambre disciplinaire pour les cas de dopage de Swiss Olympic en raison d’une violation des règles antidopage, à partir du 26 octobre 2017. Sur la base d’une information fournie par le service des douanes suisse, Antidoping Suisse avait soumis le jeune Français à un contrôle antidopage. Il était engagé au RTV 1879 Bâle en Swiss Handball League (NLB). L’analyse laboratoire démontrait qu’il avait consommé la métandiénone, substance anabolique interdite en permanence dans le sport.

En plus d’une amende et des frais d’analyse, l’athlète doit également couvrir les frais de procédure et verser une indemnité à Antidoping Suisse. Ces coûts se montent à un total d’environ 3'000 francs.

Lors de l’audience devant la Chambre disciplinaire, le handballeur a indiqué qu’il avait obtenu la substance interdite en forme de comprimé d’un collègue athlète en France. Antidoping Suisse rappelle à tous les athlètes de vérifier le statut de médicaments au moyen de la base de données sur les médicaments DRO global (via le site web www.antidoping.ch ou Mobile App) avant leur l’application. De plus, il est expressément mis en garde de consommer des substances inconnues.