Information de presse annuelle 2015

13.04.2015 - Relations publique

Antidoping Suisse a atteint tous ses objectifs annuels

En 2014, Antidoping Suisse a atteint tous ses objectifs annuels. Le nouveau programme mondial Antidoping 2015 a pu être mis en œuvre à temps, au cours de l’année sous revue, dans le statut concernant le dopage de Swiss Olympic et dans les dispositions d’exécution d’Antidoping Suisse.

En outre, Antidoping Suisse a réalisé un total de 4085 contrôles antidopage, ce qui constitue un nouveau record. Le site internet a été totalement renouvelé et différents projets liés à la prévention ont été développé avec l’implication des partenaires nationaux. Pour la 3ème année consécutive, l’exercice 2014 s’est clôturé sur un excédent de charges, ce qui démontre la situation financière difficile croissante d’Antidoping Suisse.

Antidoping Suisse a pleinement atteint les objectifs fixés pour 2014, satisfaisant en tous points à ses mandats de prestations envers Swiss Olympic et la Confédération. En 2014, Antidoping Suisse a atteint, avec 4‘085 contrôles, un nouveau record absolu, dont 3’056 dans le programme domestique. Nous avons effectué 2’150 contrôles urinaires et 906 contrôles sanguins. Au total, 1'029 contrôles ont été financés par des tiers, 686 contrôles urinaires et 343 contrôles sanguins. Ces chiffres comprennent 555 contrôles à l’occasion des championnats d’Europe d’athlétisme. De plus, l’évaluation de profils biologiques d’athlètes a été renforcée. « Les conclusions du département Enquêtes, qui en parallèle des profils biologiques, analyse d’autres suspicions et devient de plus en plus important, ceci afin de planifier au mieux ces contrôles coûteux », remarque Matthias Kamber, directeur d’Antidoping Suisse.

Au cours de l’année précédente, la Chambre disciplinaire pour les cas de dopages de Swiss Olympic (CD) a rendu 13 décisions, dont 11 condamnations, une décision d’acquittement et une décision de classement. Au cours de l’année 2014, Antidoping Suisse a émis 325 décisions administratives visant à la destruction de produits dopants suite à leur confiscation par les autorités douanières. Trois d’entre elles ont mis en cause des athlètes licenciés et ont conduit à des sanctions appliquées par l’intermédiaire de la CD.

Nouveau Programme mondial antidopage 2015

Le point culminant de l’année a été la mise en place du programme mondial antidopage 2015 (PMA 2015). Le code mondial antidopage a été introduit dans le statut concernant le dopage 2015 de Swiss Olympic, les standards internationaux pertinents du PMA 2015 ont pu, quant à eux, être présentés dans les dispositions d’exécution d’Antidoping Suisse. « Antidoping Suisse a totalement atteint l’objectif principal annuel – la mise en pratique du programme mondial antidopage – dans les délais. Depuis le 1er janvier 2015, la Suisse est désormais complètement ‘Code Compliant’ », se réjouit Corinne Schmidhauser, Présidente de Antidoping Suisse. C’est ainsi qu’a pris fin une phase de préparation intense de plusieurs années, durant laquelle Antidoping Suisse s’est engagé activement, tout d’abord dans la délibération relative au PMA 2015, puis dans sa mise en œuvre.

Nouveau site internet

Le site Internet est aujourd’hui un moyen d’information essentiel d’Antidoping Suisse. Il a remplacé les anciens produits imprimés et a gagné de nouveaux groupes cibles. Le remaniement thématique et technique complet du site Internet était complété en 2014. Les utilisateurs profitent d’une multitude d’améliorations dans le domaine de la convivialité. Ainsi, tous les contenus ont été optimisés pour une utilisation sur des appareils mobiles (Responsive Design), et les contenus les plus fréquemment utilisés sont plus facilement accessibles.

Aménagement de la prévention

Début 2014, Antidoping Suisse a introduit un concept de prévention du dopage pour les fédérations sportives, lequel peut être utilisé en toute flexibilité. En 2014, différentes activités ont été réalisées avec l’association suisse de football, Swiss Tennis et Swiss Cycling. Pour l’avenir, l’axe d’effort de la collaboration associative sera coordonné avec Swiss Olympic, et les indications des fédérations résultant des contrôles d’éthique de Swiss Olympic serviront de valeur indicative.

Enquête auprès de la population

Les résultats d’une enquête révèlent que la population suisse voit le dopage comme le problème principal dans le sport. La lutte contre le dopage est clairement soutenue par la population. 84% des sondés aimeraient que le dopage soit rigoureusement interdit et 94% acceptent même les conséquences possibles de la lutte antidopage, comme la baisse des performances suisses et la mise en danger de carrières sportives. Diverses mesures comme un renforcement des sanctions infligées aux sportifs, la mise à disposition de plus de moyens financiers pour la lutte antidopage ainsi que la pénalisation de la consommation de produits de dopage sont largement acceptées.

Défis à relever en 2015