La Chambre disciplinaire pour les cas de dopage a rendu 13 décisions en 2014

12.04.2015 - Droit

La Chambre disciplinaire pour les cas de dopage de Swiss Oympic (CD) a sanctionné onze athlètes suisses en 2014. La CD a pris en tout 13 décisions l’année passée.

L’aperçu montre que cinq athlètes ont été sanctionnés suite à la détection d’anabolisants, dont deux pour usage et trois pour tentative d’usage (importation). Quatre des athlètes concernés ont été suspendus pour deux ans, le cinquième pour une durée d’une année.

Un athlète a été suspendu pour une durée de deux ans pour avoir refusé de se soumettre à un contrôle. Un autre a été suspendu pour deux ans pour usage de cocaïne.

Les cas de consommation de cannabis se sont maintenus à un niveau élevé (4 en 2014 contre 6 sur 17 en 2013). Ainsi, près d’un tiers des cas de dopage en Suisse en 2014 concernait le cannabis, et ce malgré le fait que la valeur limite à partir de laquelle les laboratoires d’analyse sont tenus d’annoncer les cas d’usage de cannabis ait été nettement augmentée à la mi-2013. Toutes les suspensions liées à l’usage de cannabis ont été prononcées pour une durée de trois mois.

Une athlète a été acquittée des accusations de dopage, et une procédure a été annulée pour des raisons formelles sur demande d’Antidoping Suisse.

Au terme de l’année sous revue, six cas déposés par Antidoping Suisse pour des infractions potentielles aux dispositions applicables en matière de dopage étaient encore pendants auprès de la CD.