Les agences antidopage appellent à une réforme auprès de l'Agence mondiale antidopage AMA

30.10.2018 - Relations publique

Les responsables de 18 agences antidopage influentes se sont réunis lundi à Paris pour exiger collectivement des réformes de l'AMA - Antidoping Suisse a également signé

L'AMA (Agence mondiale antidopage) fait depuis longtemps l'objet de critiques, tant de la part des athlètes que de nombreuses agences antidopage (iNADO).
Les raisons de ce mécontentement portent en particulier sur les décisions de politique sportive de ces dernières années et sur les processus parfois opaques qui ont conduit à ce résultat. La principale préoccupation d'iNADO est de restaurer la crédibilité du sport. Les structures et les processus actuels ne sont guère adaptés à cette situation et il est donc indispensable de procéder à des réformes au sein de l'AMA. D'autres préoccupations d'iNADO portent sur le soutien des athlètes.
La réforme de Copenhague, qui exige entre autres que les décideurs des organisations antidopage n'aient désormais plus de mandat auprès des fédérations internationales ou des grands organisateurs sportifs afin de garantir leur indépendance, a été réaffirmée.

Le communiqué de presse intégral d'iNADOpeut être consulté ici.