Trois suspensions pour dopage

19.10.2015 - Droit

La Chambre disciplinaire pour les cas de dopage de Swiss Olympic (CD) a suspendu pour une durée de deux ans Mirco Scherzinger (hockey sur glace), Peter Lastik (unihockey), et Baha Bannouri (football) pour cause de violation des dispositions antidopage.

La détention de la substance interdite stanozolol par l'athlète Mirco Scherzinger (hockey sur glace), âgé de 35 ans, a été prouvée.

Mirco Scherzinger a été condamné par la chambre disciplinaire:

  1. à une suspension de deux ans à compter du 7 juin 2015;
  2. au paiement d'une amende à hauteur de 1000 francs;
  3. au remboursement des dépens d'Antidoping Suisse à hauteur de 500 francs;
  4. au paiement des frais de procédure à hauteur de 1500 francs.

L'athlète Peter Lastik (unihockey), âgé de 24 ans, a été déclaré coupable de dopage pour tentative d'usage de la substance interdite déhydrochlormethyltestostérone (80 comprimés de Turinabol). La violation des dispositions antidopage se fonde sur un envoi postal envoyé à son adresse. Cet envoi a été intercepté par l'inspection de douane de Zurich puis transmis à Antidoping Suisse.

Peter Lastik a été condamné par la chambre disciplinaire:

  1. à une suspension de deux ans à compter du 28 avril 2015;
  2. au remboursement des dépens d'Antidoping Suisse à hauteur de 500 francs;
  3. au paiement des frais de procédure à hauteur de 800 francs.

Le footballeur Baha Bannouri, âgé de 18 ans, a été déclaré coupable de dopage pour tentative d'usage de la substance interdite méthandiénone (200 comprimés d'Anabol Tablets). La violation des dispositions antidopage se fonde sur un envoi postal envoyé à son adresse. Cet envoi a été intercepté par l'inspection de douane de Zurich puis transmis à Antidoping Suisse.

Baha Bannouri a été condamné par la chambre disciplinaire:

  1. à une suspension de deux ans à compter du 13 août 2015;
  2. au remboursement des dépens d'Antidoping Suisse à hauteur de 500 francs;
  3. au paiement des frais de procédure à hauteur de 500 francs.

Les trois jugements peuvent être contestés par la voie du recours dans un délai de 21 jours à compter de leur notification écrite, auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Les athlètes, Antidoping Suisse, les fédérations concernées et l'AMA sont autorisés à entamer une procédure de recours.