Un joueur de hockey sur glace amateur écope de quatre ans de suspension pour dopage

10.07.2018 - Droit

La Chambre disciplinaire de Swiss Olympic suspend pour quatre ans un joueur de hockey sur glace amateur ayant fait usage de testostérone et le condamne à une peine pécuniaire.

Un joueur de hockey sur glace amateur de 24 ans ayant fait usage de testostérone a été suspendu pour quatre ans par la Chambre disciplinaire pour les cas de dopage de Swiss Olympic. La suspension est effective depuis le 8 juin 2017, soit depuis le début de la suspension provisoire, et s’applique à tous les sports. Par suite d’une communication de la Police cantonale zurichoise, la Fondation Antidoping Suisse a mené une procédure administrative s’appuyant sur la loi sur l’encouragement du sport en vue de la saisie et de la destruction des substances dopantes. Au cours de la procédure ouverte par la suite devant la Chambre disciplinaire pour les cas de dopage, le joueur de hockey sur glace a admis avoir utilisé de la testostérone, une substance interdite en permanence dans le sport. En plus de prendre en charge les frais de procédure, le sportif doit s’acquitter d’un dédommagement à Antidoping Suisse pour un total de 1200 francs.

Dans sa prise de position écrite devant la Chambre disciplinaire, il a expliqué, en résumé, n’avoir pas utilisé la substance interdite pendant la saison de hockey sur glace et avoir simplement voulu pratiquer le bodybuilding. Antidoping Suisse rappelle à tous les sportifs que l’usage de substances interdites en permanence dans le sport est sanctionné indépendamment du moment ou du but de leur prise. Cela concerne également les sportifs amateurs, comme illustré par le présent cas.