Un joueur de unihockey écope de quatre ans de suspension pour dopage

27.05.2019 - Droit

La Chambre disciplinaire de Swiss Olympic suspend pour quatre ans le joueur de unihockey Mikael Karlsson pour avoir consommé de la cocaïne et le condamne à une peine pécuniaire.

Le Suédois Mikael Karlsson, âgé de 37 ans, a été suspendu pour quatre ans par la Chambre disciplinaire pour les cas de dopage de Swiss Olympic (CD) en raison de la présence de cocaïne, substance interdite en compétition, dans un échantillon prélevé lors d’un contrôle antidopage de l’athlète. La suspension est effective depuis le vendredi 16 novembre 2018, soit depuis le début de la suspension provisoire, et s’applique dans le monde entier à tous les sports.

Le joueur professionnel a été contrôlé positif à la cocaïne lors d’un contrôle antidopage effectué début octobre 2018. Sur ce, la CD a prononcé une suspension provisoire sur demande d’Antidoping Suisse. L’athlète a été condamné à une suspension de quatre ans au cours de la procédure disciplinaire qui a été ouverte par la suite. En plus de prendre en charge les frais de contrôle, d’analyse et de procédure, le joueur de unihockey condamné doit s’acquitter d’un remboursement des dépens à Antidoping Suisse pour un total de 2292.95 francs. La décision n’a pas encore force de chose jugée.

Antidoping Suisse rappelle à tous les sportifs et les sportives que les stimulants - dont font également partie les drogues illégales comme la cocaïne et les amphétamines - sont interdits en compétition. La preuve de la présence de telles substances, quel que soit le moment ou le but de leur utilisation, lors d’un contrôle en compétition est considérée comme un contrôle positif. La cocaïne est une substance non-spécifique à laquelle une suspension standard de quatre ans est applicable.