Perfusions

Les perfusions intraveineuses et/ou les injections de plus de 100 ml dans une période de 12 heures de toute substance sont considérées comme une méthode interdite, même si la substance administrée n'est pas interdite. Cela ne s'applique pas aux perfusions et/ou injections intraveineuses qui sont administrées à juste titre lors

  • de traitements hospitaliers;
  • de procédures chirurgicales;
  • ou lors d'enquêtes de diagnostic clinique.

Selon cette règlementation en vigueur et du principe selon lequel une substance et/ou une méthode peut être interdite, plusieurs combinaisons possibles résultent comme suit.

Statut d’interdiction des perfusions

Statut d’interdiction des perfusions qui ne sont PAS administrés pendant un traitement hospitalier, pendant une procédure chirurgicale ou lors d’enquêtes de diagnostic clinique.

Image:
infusionen_fr

Statut d’interdiction des perfusions qui sont administrés pendant un traitement hospitalier, pendant une procédure chirurgicale ou lors d’enquêtes de diagnostic clinique.

Image:
infusionen_spital_fr

*Attention! La base de données sur les médicaments DRO global affiche seulement le statut d’interdiction de la substance. L’information sur les perfusions interdites est affichée sous forme d’encart (*), mais non pas graphiquement (rouge/vert).

Si votre perfusion est/était interdite, veuillez vous renseigner sur la demande d’AUT et sur les thérapies d’urgences.

Autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT)

Urgences médicales

Example pratique: Perfusions de fer

La prise orale d’un produit de fer est premise. Toutefois, la règlementation susmentionnée s’applique également aux perfusions intraveineuses et/ou aux injections de fer.

Cela signifie que les perfusions de fer de de plus de 100 ml dans une période de 12 heures sont interdit selon la Liste des interdictions.

La substitution orale est donc le traitement de choix pour les athlètes souffrant de carence en fer. Si la thérapie orale n'est pas suffisamment efficace, le fer parentéral peut être administré lentement par injection intraveineuse (non dilué ou dilué avec du NaCl 0.9% jusqu'à 100 ml).

Si, pour des raisons médicales, une perfusion de fer d'un volume supérieur à 100 ml est nécessaire, pour laquelle aucune des alternatives thérapeutiques permises ci-dessus ne peut être utilisée, une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) est requise. L'assistant AUT vous indique à quel moment et auprès de quelle organisation antidopage la demande d'AUT doit être déposée.

Dans tous les cas, en outre de la documentation médicale et des diagnostics médicaux habituels, une justification médicale détaillée est requise pour expliquer pourquoi aucune des alternatives thérapeutiques permises mentionnées ci-dessus ne peut être appliquée. Si une telle justification est manquante, insuffisante selon la réglementation en vigueur ou incompréhensible pour la commission AUT, aucune AUT ne peut être approuvée.

Autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT)

Alternatives permises