Antidoping Suisse est pour la première fois organe de sanction

|
Kategorie:
Droit

Antidoping Suisse rend sa première décision en matière de gestion des résultats depuis l’entrée en vigueur en janvier 2021 du nouveau Statut concernant le dopage.

Dans le cadre d’un contrôle postal, un envoi contenant 180 comprimés de DHEA adressé à un sportif de niveau récréatif a été saisi par l’Administration fédérale des douanes (AFD) et transmis à Antidoping Suisse. Antidoping Suisse a détruit ces produits aux frais de la personne qui les a occasionnés et engagé une procédure de gestion des résultats, les conditions requises étant remplies. Antidoping Suisse a adressé au sportif concerné un avertissement pour tentative d’utilisation et de détention de la substance interdite DHEA et l’a condamné à payer une peine pécuniaire.

Il s’agit là du premier cas suivi d’une décision traité par Antidoping Suisse dans le cadre de la procédure de gestion des résultats. Depuis l'entrée en vigueur du Code mondial antidopage 2021, resp. du Statut concernant le dopage 2021, Antidoping Suisse est habilitée à prononcer des décisions de manière indépendante dans des conditions strictement réglementées. Si la personne concernée (souvent une sportive ou un sportif de niveau récréatif) accepte la sanction, la décision entre en force. Cette décision est non seulement communiquée à la sportive ou au sportif intéressé, mais également à la fédération sportive internationale et à l'AMA qui peuvent faire appel devant le TAS.

Antidoping Suisse rappelle à toutes les sportives et à tous les sportifs que l’importation de substances dopantes est strictement interdite. Le médicament DHEA est inscrit dans l’Ordonnance sur l’encouragement du sport et de l’activité physique (OESp) et est, à ce titre, considéré comme interdit. L’interdiction d’importation ne se limite pas aux activités sportives, elle est également appliquée aux personnes qui ne pratiquent pas de sport.