Antidoping Suisse soutient la semaine d'action «PANGEA XIII»

|
Kategorie:
Relations publiques

Dans le cadre de l'action internationale «PANGEA XIII», Antidoping Suisse a participé au contrôle des envois internationaux et a apporté son soutien à Swissmedic ainsi qu'à l'Administration fédérale des douanes (AFD). Des envois contenant des substances dopantes ont également été saisis.

Cette année, 51 états ont participé à la semaine d'action contre les offres illégales de médicaments en ligne, coordonnée par Interpol et d'autres organisations. En Suisse, l'AFD, Swissmedic et Antidoping Suisse ont contrôlé plus de 700 envois suspects. Quatorze envois contenant des substances dopantes interdites ont pu être confisqués dans le cadre de cette action. En 2019, plus de 600 produits ainsi saisis avaient été transmis à Antidoping Suisse.

Antidoping Suisse contrôle désormais les importateurs de ces produits saisis. Un émolument d'au minimum 400 francs suisses est exigé pour la confiscation et la destruction des substances dopantes. S'il est avéré qu'un importateur relève du Statut concernant le dopage Swiss Olympic (par exemple, les sportives et les sportifs, les membres du personnel d’encadrement, les officiels, etc.), une procédure disciplinaire est engagée à son encontre, ce qui peut entraîner une suspension dans le sport.

Ernst König, directeur d'Antidoping Suisse, ajoute: «L’importation de produits dopants est interdite. Lorsque l'importation de substances dopantes tombe sous le coup de suspicion de trafic, la Loi sur l’encouragement du sport prévoit des sanctions qui peuvent aller d’une peine pécuniaire à des peines privatives de liberté.»

 

Informations complémentaires:

Interdiction d’importation de substances dopantes

Communiqué de presse de Swissmedic