Athlétisme: L‘IAAF et l‘AMA ne partagent pas leurs données

|
Kategorie:
Droit

Dans le cadre des reportages de ARD et du Sunday Times concernant le détournement des valeurs sanguines suspectes, Antidoping Suisse a demandé la fédération internationale d’athlétisme (IAAF) la mise à disposition de l’ensemble des valeurs sanguines des athlètes suisses.

Le but était d’effectuer un contrôle indépendant. En se référant aux travaux de la Commission indépendante de l’AMA, l’IAAF n’a pas voulu mettre les données à disposition. Cependant, la demande d’Antidoping Suisse n’a pas été transmise à la Commission indépendante. Sans motif de fond, la demande a été rejetée par le secrétariat central de l’AMA. Ainsi, Antidoping Suisse a subi le même traitement qu’un certain nombre d’autres agences nationales.

Avec une certaine désillusion, Antidoping Suisse prend note de la position de l’IAAF et de l’AMA. D’un côté, Antidoping Suisse ne possède pas de données complètes permettant de disculper le cas échéant un athlète suisse. De l’autre côté, le cas présent démontre une fois de plus que l’AMA et les fédérations internationales ne considèrent pas les agences nationales antidopage comme des acteurs à part entière.