Information annuelle aux médias 2020

|
Kategorie:
Relations publiques

Les objectifs de 2019 ont été atteints – Expansion prévue des activités d'enquête

L'exercice 2019 d'Antidoping Suisse s'est déroulé sous le signe de la continuité. Antidoping Suisse a pu atteindre, même dépasser, ses objectifs annuels. Pour l'année en cours, la priorité sera donnée aux activités d'enquête qui seront élargies.

 

Le nombre de contrôles antidopage demeure au même niveau que l'année précédente

Dans le cadre de son programme de contrôle domestique, en 2019, Antidoping Suisse a effectué au total 2017 contrôles antidopage, soit 1344 hors compétition et 673 en compétition.

La Chambre disciplinaire pour les cas de dopage de Swiss Olympic (CD) a rendu six décisions concernant la violation des règles antidopage durant l’année sous revue. Cela s'est donc traduit par six sanctions allant de 12 à 48 mois de suspension. Deux cas concernaient la prise de testostérone, un, la consommation de SARMS, un autre, la consommation de modulateurs hormonaux et métaboliques ; quant aux deux derniers, un portait sur la consommation de cocaïne et l’autre de cannabis.

Expansion de notre activités d'enquête

L'opération «Aderlass», qui en 2019 a conduit au démantèlement d'un réseau de dopage sanguin dirigé par un médecin allemand, a sans doute constitué un événement majeur. Les investigations qui ont suivi sont toujours en cours et ont également laissé des traces en Suisse. Antidoping Suisse a, depuis les prémices, été en contact avec les autorités allemandes et autrichiennes ainsi qu'avec les agences antidopage. Parallèlement, au niveau national, une coordination avec la Police fédérale fedpol, les autorités cantonales de police et les ministères publics a été mise en place. Cette coopération réussie a permis de mettre en évidence le grand potentiel de la coopération entre Antidoping Suisse et les autorités, et l'opération « Aderlass » a d’ailleurs clairement démontré qu'un travail d'enquête efficace dans ce domaine exigeait davantage de ressources.

Le Conseil de fondation d'Antidoping Suisse a pour cette raison décidé de créer un poste supplémentaire avant la fin de l'année. Il permettra de développer considérablement les activités d'enquête pour la protection du sport propre et d'intensifier la coopération tant au niveau national qu'international.

Les jeunes athlètes de la relève au centre de la prévention antidopage

Comme dans les années précédentes, l'accent a également été mis en 2019 sur la formation de la relève sportive et du personnel d’encadrement. Lors de 128 exposés et ateliers environ 3300 personnes au total ont été informées des règles essentielles ainsi que de leurs droits et obligations. Entièrement remanié, le site Internet Antidoping Suisse offre aux athlètes une meilleure assistance au quotidien grâce à des recommandations d’action concrètes. Il offre également à toutes les parties intéressées un accès plus facile aux informations pertinentes.

Finances

L'exercice 2019 s'est soldé par un résultat financier positif. La décision du Tribunal fédéral prononcée en 2018, selon laquelle plus aucune taxe à la valeur ajoutée ne doit être payée sur les contributions fédérales, a aussi un effet positif sur le compte de résultats de 2019, avec une réduction des dépenses d'environ 142’000 francs suisses. L'augmentation des recettes provenant des contrôles pour les tiers a également contribué à ce bon résultat.

Perspectives

Bien qu’Antidoping Suisse puisse se prévaloir d'une année 2019 performante, ce n'est pas pour autant une raison de relâcher les efforts. La mise en œuvre des nouvelles requêtes de l’AMA ainsi que les charges qui en résultent représentent d’importants défis pour Antidoping Suisse. Les pourparlers à ce sujet avec Swiss Olympic et l'Office fédéral du sport ont bien avancé et l'objectif est la signature avant la fin de l'année d'un accord en la matière.

 

Documents

Rapport annuel 2019