Interdiction d’importation de DHEA

|
Kategorie:
Relations publiques

Antidoping Suisse attire l’attention sur le fait que l’importation de DHEA est interdite, ceci conformément à la Loi sur l’encouragement du sport. Pourtant, des expéditions de produits contenant de la DHEA sont de plus en plus fréquemment saisis à la douane malgré cette interdiction.

Dans le cadre de sa collaboration avec l’Administration fédérale des douanes (AFD), Antidoping Suisse constate que le nombre d’expéditions de produits contenant de la déhydroépiandrostérone (DHEA) saisies à la frontière continue d’augmenter. La DHEA figure sur la liste annexée à l’Ordonnance sur l’encouragement du sport (OESp) et tient par conséquent lieu de produit dopant interdit au sens de la Loi sur l’encouragement du sport (LESp). Antidoping Suisse attire l’attention sur le fait que la loi s’applique indépendamment de la pratique d’activités sportives, c’est-à-dire que toutes les personnes, sportives ou non, y sont soumises. L’importation de DHEA est par conséquent interdite de manière générale et quelle qu’en soit la quantité.

Plus de 600 importations de produits dopants interdits saisies par an

Grâce à l’intervention de l’Administration fédérale des douanes (AFD) et des autorités cantonales de police, des expéditions suspectes sont régulièrement saisies, puis transmises à Antidoping Suisse. Ces produits sont détruits à grands frais. En cas de soupçon de trafic de produits dopants (par exemple DHEA), l’Administration des douanes, la police ou Antidoping Suisse introduit une action pénale devant le ministère public compétent. Par ailleurs, Antidoping Suisse dépose une demande d’ouverture de procédure devant la Chambre disciplinaire pour les cas de dopage de Swiss Olympic à l’encontre des sportives et sportifs licenciés concernés.

Fournisseurs contactés

L’objectif principal de l’art. 20 de la LESp, mis en place de manière cohérente par Antidoping Suisse, consiste à limiter la disponibilité des produits et des méthodes dopants. Antidoping Suisse a, de ce fait, contacté les fournisseurs concernés, tels que Biovea et iHerb, et exigé qu’ils cessent de proposer sur leur site Internet de la DHEA sur le territoire suisse et de livrer des produits contenant de la DHEA en Suisse.

Statut d’interdiction de DHEA

La DHEA est un précurseur de la testostérone. Ces deux substances figurent, conformément à la Liste des interdictions ainsi qu’au sens de l'OESp, dans la catégorie des substances anabolisantes et sont toutes deux interdites. Il existe différents synonymes de la substance DHEA, tels que déhydroépiandrostérone, prastérone ou 3beta-hydroxyandrost-5-en-17-on, lesquels doivent tous être pris en compte. Antidoping Suisse conseille donc vivement d’opérer une vérification très scrupuleuse des produits avant de les acheter.