Markus Pfisterer assume une fonction centrale au sein de «Swiss Sport Integrity»

|
Kategorie:
Relations publiques

Markus Pfisterer dirigera la mise en place du nouveau secteur Violations de l’éthique et sera membre de la direction. M. Pfisterer contribuera, par sa grande expérience et ses compétences professionnelles, à créer un centre d’aide fiable ainsi que les structures nécessaires qui permettront de détecter et d'éliminer le plus rapidement possible les violations de l’éthique dans le sport suisse.

Le nouveau centre de signalement des violations de l’éthique dans le sport entrera en activité dès le 1er janvier 2022. Markus Pfisterer apporte à la création de ce nouveau secteur une longue expérience au sein du système sportif suisse, particulièrement en matière de réorganisation de fédérations et de développement de structures. En tant que directeur et juriste de Swiss Cycling, il a su développer cette fédération avec intelligence, la façonner avec prudence et la positionner de manière durable. Dans ses diverses activités, le juriste de 49 ans a toujours démontré que ses actions étaient guidées par des normes éthiques et morales élevées, et prouvé son sens profond de la justice, autant de qualités indispensables pour œuvrer à la protection de la crédibilité du sport suisse.

Une affectation idéale grâce à de précieuses qualités d'expertise

Pour ce dirigeant sportif et juriste de renom, cette nouvelle tâche ne constitue pas seulement un passionnant défi, mais également une affaire de cœur. «J’ai défendu toute ma vie un sport propre et équitable. Je suis donc très heureux de la confiance qui m’est accordée et suis impatient d'assumer cette tâche», déclare M. Pfisterer.

La Fondation se réjouit également de cette collaboration. Le directeur Ernst König évoque une nomination idéale: «Pour cette tâche importante, nous avons pu trouver en Markus Pfisterer une personne intègre, qui dispose du savoir-faire et de l’expertise nécessaires et qui a acquis un haut niveau d'acceptation et de confiance dans le domaine du sport suisse. Nous sommes convaincus que grâce à lui, nous serons en mesure de maîtriser avec succès la prochaine étape de développement.»

«Swiss Sport Integrity»

Antidoping Suisse deviendra «Swiss Sport Integrity» qui, en plus de traiter les violations des règles antidopage, se chargera désormais également des violations de l’éthique et veillera ainsi à la crédibilité du sport suisse. Le règlement d’éthique nécessaire à l’accomplissement de cette nouvelle tâche sera adopté par les délégués lors du Parlement du sport qui se tiendra en novembre. Informations supplémentaires