Un joueur de football américain écope d'une suspension d'un an pour dopage

|
Kategorie:
Droit

La Chambre disciplinaire pour les cas de dopage de Swiss Olympic (CD) suspend pour 1 an un joueur de football américain pour la présence de substances interdites et met les frais à sa charge.

Lors d'un match de l'Autumn Cup, le joueur de football américain a été soumis à un contrôle antidopage (en compétition). L'analyse de l'échantillon d'urine a révélé la présence des substances interdites higénamine et heptaminol (ou octodrine). Il a déclaré à Antidoping Suisse avoir bu dans la bouteille d'un coéquipier pendant le match sans en connaître le contenu. Compte tenu des informations fournies par l'athlète (aide substantielle fournie dans la découverte de violations des règles antidopage), la durée de la suspension a été réduite par la CD de sorte que l'athlète a été suspendu pour une durée d’une année au lieu de quatre. La suspension est effective depuis le 29 décembre 2020, soit depuis le début de la suspension provisoire, et s’applique à tous les sports et toutes les fonctions dans le sport, dans le monde entier. De plus, les frais de contrôle, d’analyse et de procédure ainsi que les dépens d’Antidoping Suisse, pour un montant total de 1'892.95 francs, ont été mis à la charge de l’athlète.

Antidoping Suisse rappelle à tous les sportives et les sportifs que les règles antidopage sont soumises au principe de la «Strict Liability». Ceci signifie notamment que chaque athlète est seul responsable des substances présentes dans ses échantillons. Cela exige de la part des sportives et des sportifs un haut niveau de responsabilité, par exemple lors de la consommation de boissons et de compléments alimentaires.