L'AMA adapte la réglementation concernant la contamination alimentaire

24.06.2019 - Informazione per atleti

Le nouveau règlement de l'AMA est entré en vigueur le 1er juin 2019. Lorsque l'analyse d'un échantillon de dopage en laboratoire ne révèle que des traces (<5 ng/ml) de clenbutérol, ce résultat est maintenant considéré comme un résultat d’analyse anormal (au lieu d'un résultat d'analyse positif comme auparavant).Si ensuite les sportifs concernés peuvent prouver de manière crédible que le clenbutérol est entré dans leur corps par la consommation de viande contaminée au Mexique, en Chine ou au Guatemala, généralement cela ne donnera lieu à une suspension. Toutefois, si après l'enquête décrite Antidoping Suisse conclut que le résultat d’analyse anormal n'est pas dû à une contamination de la viande, une violation des règles antidopage sera portée et la procédure disciplinaire normale sera engagée. Si une concentration ≥5ng/ml de clenbutérol est détecté dans un échantillon, ceci est toujours considéré comme un résultat d'analyse positif et donnera lieu à une procédure disciplinaire.

C'est pourquoi Antidoping Suisse recommande aux sportifs de respecter toutes les recommandations même après le 1er juin 2019.