Prise de position sur l'opération Viribus

09.07.2019 - Relazioni pubbliche

Antidoping Suisse salue l'opération Viribus, menée en coopération avec les autorités de poursuite pénale de plusieurs pays européens et des organisations transnationales. La Fondation Antidoping Suisse n'a pas participé en amont de l'action, mais elle est en contact avec les autorités fédérales afin de déterminer s'il existe des liens avec des personnes appartenant aux milieux sportifs suisses et s'il convient de prendre des mesures dans ce domaine. 

Le commerce des produits dopants constitue une activité très rentable qui est souvent pratiquée à un niveau transfrontalier. La consommation de ces produits semble être très répandue, en particulier dans le domaine du fitness et du bodybuilding. Ce qui est préoccupant car les conséquences sur la santé peuvent être très graves. D'une part, à cause des effets secondaires connus de ces substances, et d’autre part, en raison des conditions de fabrication souvent peu hygiéniques de ces produits. Il est donc très important de mettre en œuvre toutes les possibilités de lutte contre le dopage dont disposent les autorités de poursuite pénale. La loi sur l’encouragement du sport (LESp) constitue la base de cette lutte en Suisse. La production, le commerce et la distribution de substances dopantes sont notamment interdits conformément à l'article 22 de la LESp et donc punissables. La consommation dite personnelle demeure impunie.

Dans le sport, l'utilisation de substances ou de méthodes de dopage est interdite conformément au Statut concernant le dopage de Swiss Olympic, basé sur le Code de l'AMA. En Suisse, cette interdiction s'applique à tous les athlètes qui détiennent une licence, qui participent à des compétitions, etc. et qui sont membres des fédérations affiliées à Swiss Olympic. Les sanctions peuvent consister en des suspensions et des amendes. Lesdites règlementations de droit privé relèvent de la responsabilité d'Antidoping Suisse.

De plus amples informations peuvent être obtenues auprès de l'Administration fédérale des douanes AFD, 058 462 67 43.


Pour en savoir plus:

Communiqué de presse de l'AMA

Communiqué de presse d'Europol (en anglais)