Plus de fonds pour Antidoping Suisse

|
Kategorie:
Relations publiques

Antidoping Suisse a signé un nouvel accord-cadre avec le DDPS de Madame la Conseillère fédérale Viola Amherd. Grâce à cet accord, le soutien financier de la Confédération en faveur de la lutte contre le dopage en Suisse augmentera substantiellement.

Après de nombreuses années de tractation, le soutien financier au profit d’Antidoping Suisse sera augmenté de manière significative. En concertation avec l’Office fédéral du sport (OFSPO) et Swiss Olympic, Antidoping Suisse a ainsi mis au point la conception de la future lutte contre le dopage en Suisse. Les principes élaborés lors de ce processus ont désormais été signés sous forme d’un accord-cadre pour les années 2021 à 2024 avec le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS).

La crédibilité était au centre des réflexions communes: la crédibilité de la lutte contre le dopage et la signification de la lutte contre le dopage pour le sport de compétition dans son ensemble. Afin d’assurer celles-ci, des efforts financiers supplémentaires sont indispensables à moyen terme.

Les futurs champs d’action stratégiques se situent notamment dans l’élargissement de la formation, des enquêtes ainsi que de la collaboration internationale. Ceci dans un souci de contrecarrer les réseaux de dopage agissant de manière de plus en plus professionnelle et mobile.

Swiss Olympic agit de concert

Afin de maîtriser ces défis, le DDPS augmentera son soutien financier pour Antidoping Suisse au cours des prochaines années, en passant graduellement du montant annuel de 2,73 millions de francs à 3,45 millions de francs en 2024. Une adaptation analogue de l’accord-cadre avec Swiss Olympic, qui prévoit un accroissement du montant par étapes est prête à la signature.

La base décisive de l'augmentation du soutien a été le constat des partenaires selon lequel Antidoping Suisse est aujourd'hui très bien positionnée et qu’elle jouit d'une très bonne réputation tant au niveau national qu'international.

Antidoping Suisse se félicite de cet accord. Elle est convaincue que ces moyens supplémentaires, lui permettront, à moyen terme, de disposer des ressources indispensables pour conduire de façon crédible sa lutte contre le dopage à faveur d’un sport propre.